Jodo Shindo Muso Ryu

Rentrez de plain-pied dans la légende…

Vieux d’à peine un demi-siècle (guère plus de 400 ans), le Jodo entra dans la légende par le duel qui opposât le légendaire samouraï Miyamoto Musashi, au non moins célèbre Muso Gonnosuke.
A Nyons Aïkido comme ailleurs, le Jodo est ainsi l’art du combat contre le sabre.

La première partie de l’enseignement, le Sete Jo, s’appuie sur une série de douze katas. Ils synthétisent un certain nombre de techniques de Jodo communes aux différents styles. Par la suite, l’étude du Koryu, véritable école de sabre japonais commence.

Dans le cadre de l’entraînement, le Jodo se travaille à deux.
L’un utilisant le Jo, bâton de 1m28, l’autre un sabre en bois (bokken ou tachi).
L’exercice comprend des kihons (techniques répétées), exécutés seuls ou à deux. Ensuite viennent les katas (enchaînements de techniques correspondant à un scénario de combat).
La pratique se faisant sans protection, il n’y a pas de combats libres.

Le Jodo s’adresse à tous, hommes ou femmes, à partir de quinze ans.
Il ne demande pas de capacités physiques particulières, elles sont acquises au cours de la pratique.

Maître Matsumura a gauche

Source : www.artsmartiauxtourcoing.fr